Killing Sarai de J.A. Redmerski | Chronique

Killing Sarai (In the Company of Killers #1) de J.A. Redmerski publié le 31 août 2013 par CreateSpace Independent Publishing Platform – Genre : New Adult, Thriller romantique
sans-ll

Ma note : 5 / 5

Sarai was only fourteen when her mother uprooted her to live in Mexico with a notorious drug lord. Over time she forgot what it was like to live a normal life, but she never let go of her hope to escape the compound where she has been held for the past nine years.

Victor is a cold-blooded assassin who, like Sarai, has known only death and violence since he was a young boy. When Victor arrives at the compound to collect details and payment for a hit, Sarai sees him as her only opportunity for escape. But things don’t go as planned and instead of finding transport back to Tucson, she finds herself free from one dangerous man and caught in the clutches of another.

While on the run, Victor strays from his primal nature as he succumbs to his conscience and resolves to help Sarai. As they grow closer, he finds himself willing to risk everything to keep her alive; even his relationship with his devoted brother and liaison, Niklas, who now like everyone else wants Sarai dead.

As Victor and Sarai slowly build a trust, the differences between them seem to lessen, and an unlikely attraction intensifies. But Victor’s brutal skills and experience may not be enough in the end to save her, as the power she unknowingly holds over him may ultimately be what gets her killed.

This is their story…

.
Killing Sarai 
a été ma deuxième lecture du mois d’août! Malgré ce nombre honteux de lectures, je suis très contente de m’être enfin décidée à lire ce livre qui trainait dans ma PAL depuis bien plus d’un an déjà!

J.A. Redmerski est l’auteur du célèbre roman The Edge of Never, en France connu sous le nom de Loin de tout, publié en 2012. Elle a commencé sa nouvelle série In the Company of Killers en 2013 avec ce premier tome Killing Sarai.

I’m definitely not some kind of reformed badass created by my extraordinary experiences, either. Just ask the spider that crawled on me the other night while I was reading a book in bed. Mrs. Gregory about had a heart attack I screamed so loud.

Sarai n’a pas eu la vie facile. A quatorze ans, elle s’est retrouvée dans les mains d’un baron de la drogue mexicain. Depuis, elle ne sait plus ce qu’est une vie normale, mais elle n’a jamais cessé d’espérer pouvoir s’échapper un jour. Lorsque Victor Faust – un tueur au sang froid qui, toute sa vie, n’a connu que mort et violence – se rend au Mexique afin de conclure un marché avec Javier, Sarai profite de cette occasion pour organiser sa fuite. Mais les choses ne se passent pas comme prévues. Sarai pense fuir un homme dangereux mais voilà qu’elle se retrouve à la merci d’un autre.

Ce roman est très différent de The Edge of Never, mais n’en est pas moins excitant, palpitant et accrochant! J.A. Redmerski a fait un travail remarquable, l’univers est complètement différent. J’étais fébrile tout au long de l’histoire.

Sarai est tout plein de choses: elle est une jeune femme américaine, retenue au Mexique, prisonnière, concubine d’un baron de la drogue méxcain, et le plus important, une femme amoureuse. Avec un tueur au sang froid qui pourrait se retourner contre elle à tout moment. Ca, elle le reconnaît mais elle reste déterminée.

Victor quant à lui, est un gars bien merdé dans la tête. Un personnage très complexe. Un vrai psychopathe. Il travaille dans une organisation secrète, c’est un assassin et l’a été depuis son adolescence (ou même un peu plus jeune).

Victor et Sarai apprennent progressivement à se faire confiance. Je ne suis pas certaine qu’il s’agit d’une histoire de syndrome de Stockholm car Sarai n’est pas contrainte. Au contraire, elle semble faire ce qui lui chante et est très têtue. Au départ, nous avons l’impression que c’est Victor qui change Sarai. Il ne cesse de répéter qu’elle n’a peur de rien. Ce qui n’est pas faux. Elle a vécu 9 ans dans la violence, le mensonge et le vice, elle est en quelque sorte immunisée et ne craint plus rien. Elle a toujours été cette personne. C’est plutôt elle qui a inconsciemment changé Victor, elle s’est immiscée dans sa vie, a détruit les barrières et défenses qu’il avait si longtemps construit, et a changé sa vie à jamais.

There is a stark difference between fear and uncertainty, Sarai. You fear nothing but are uncertain of everything.

Ce que j’ai particulièrement aimé c’est que Sarai ne prétend pas être une badass. Elle est complètement « fucked-up » dans la tête et ne fait limite plus la différence entre le bien et le mal. Elle est complètement perdue entre sa sanité et sa folie. Mais elle a conservé en elle une sorte d’innocence à laquelle Victor ne peut pas résister.

Le livre ne se termine pas sur un cliffhanger, mais suscite beaucoup de questions!. Oui! Le deuxième tome promet d’être une tuerie!

★★★★★ – Excellente lecture


Ordre de lecture :

Killing Sarai
Reviving Izabel

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s