La Maison des miroirs de John Connolly | Chronique

la maison des miroirs.png

4

Quelques meubles minables. Une odeur infecte. Aux murs, des miroirs, et encore des miroirs. Ici, il y a vingt ans, John Grady a tué quatre enfants. Ce n’est plus une maison, c’est un tombeau.
Et quelque chose y demeure, qui ne demande qu’à ressurgir. Chargé de surveiller cet endroit sinistre, Charlie Parker scrute les ombres… Il n’est pas seul : dehors, un homme étrange attend de recouvrir une dette. Le « Collectionneur ».
Et si le pire était à chercher de l’autre côté des miroirs ?

3

La Maison des miroirs est une nouvelle fantastique qui est apparue dans le recueil de nouvelles Nocturnes. Elle est située chronologiquement entre Le Baiser de Caïn et L’Ange noir dans la série Charlie Parker.

C’est la première fois que je lis les aventures de Charlie Parker. Il est détective privé et le personnage phare de la série éponyme. La série est d’ailleurs un des plus grand succès de l’auteur, il en est déjà à son treizième tome (publié en avril 2015) et le titre du quatorzième est déjà annoncé.

Ici, nous suivons Charlie Parker dans le Maine. Il est engagé afin d’enquêter sur une potentielle nouvelle tentative de meurtre d’une petite fille inconnue alors que le tueur de la maison des miroirs s’est suicidé des années auparavant.

L’intrigue est très intéressante mais je suis un peu restée sur ma faim. Je pense qu’elle aurait eu le potentiel nécessaire à un véritable roman. J’aurais aimé en apprendre plus sur la maison, Grady et surtout le Collectionneur. Dès le début, nous suivons une enquête policière plutôt classique tout en apprenant sur la vie privée de Charlie. Mais quant au dénouement de l’histoire, l’auteur laisse planer le doute sur la rationalité des événements. On retrouve toujours cette limite entre le côté réel et le côté fantastique.

Cette nouvelle est pour moi un bon petit livre qui attise quand même ma curiosité pour les autres tomes de la série Charlie Parker. Peut-être est-il préférable de connaître la série afin de mieux apprécier cette nouvelle.

– Ton reflet reçoit des informations de ton image. En fait, tu crées une partie de ce que tu vois. Nous ne somme pas ce que nous sommes : nous sommes ce que nous imaginons être..

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s