Le Tueur hypocondriaque de Juan Jacinto Muñoz Rengel | Chronique

le tueur hypocondriaque.png

4

 

Pour Monsieur Y., tueur à gages de métier et hypocondriaque de nature, il ne s’agit plus de « tuer ou être tué ». Car aujourd’hui – c’est sûr -, il va mourir, comme il se le répète tous les jours depuis des années.
En effet, Monsieur Y. est malade, atteinte de toutes sortes de maux aussi rares qu’imaginaires – comme Tolstoï, Proust ou Voltaire en leur temps. Malade aussi de penser qu’il ne pourra peut-être pas accomplir l’oeuvre de sa vie : tuer Eduardo Blaisten, qu’il poursuit depuis un an et deux mois, soit 791 jours.
Et il ne lui en faudrait qu’un de plus pour atteindre son but.
Hélas, aujourd’hui, Monsieur Y. va mourir. Comme tous les jours.


Mon avis

Le Tueur hypocondriaque est un livre que j’avais entamé en début d’année… Non je n’ai pas mis tout ce temps à le lire, mais j’avais mis la lecture sur pause. Et j’ai enfin eu le courage de le finir. Voici un livre qui fait de grandes promesses, et qui… à ma grande déception, ne les tient pas vraiment.

M. Y. est tueur à gages. Il est aussi hypocondriaque. Sa dernière mission : tuer Eduardo Blaiston. Qu’il suit depuis plus d’un an, il connait toutes ses habitudes. Il élabore des plans qui échouent les uns après les autres… Comment va-t-il parvenir à éliminer M. Blaiston lorsqu’il est persuadé qu’il peut mourir à tout moment. Il est malade, narcoleptique, atteint du syndrome de l’accent, etc…

L’humour est assez lourd et très répétitif. On s’habitue très rapidement au rythme, malheureusement. L’histoire devient prévisible : les tentatives de meurtre, les échecs, les analyses de maladies, les anecdotes. Les seuls chapitres intéressants sont ceux qui décrivent les maladies folles des grands auteurs comme Poe, Proust, Mary Shelly, Voltaire etc…

L’auteur nous offre ici un récit qui aurait pu être original. Mais le livre manque cruellement d’actions et de rebondissements. L’humour et le sarcasme ne sont pas au rendez-vous. J’ai été déçue par le personnage, qui ne cesse de répéter son but principal, mais ne nous fait aucune part de ses pensées profondes. Ce qui rend sa personnalité très plate et un personnage très fade.

C’est dommage!

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s